Rechercher dans ce blog

jeudi 30 mai 2013

C'est gros et pourtant c'est vrai

Je ne sais pas où certains flamands démocratiquement élus, et dès lors nantis d'une légitimité, veulent conduire la Flandre. J'ai beaucoup de peine à imaginer ceux qui les soutiennent et les ont élus. Ils ne ressemblent pas aux flamands que je connais.

Un événement anodin, mais révélateur, s'est passé à Kortrijk (je n'ai pas osé écrire Courtrai, par peur de représailles). Il y a, à Kortrijk, comme dans beaucoup d'autres villes, une grand-place, qui ne s'appelle pas comme cela cependant. La grand-place de Liège s'appelle bien Saint Lambert. Peut-être s'appelle-t-elle " Guido Gezelle Plein ". Je n'ai pas eu le temps de vérifier. Un entrepreneur entreprenant, mais pas très au courant des usages flamands, peut-être était-il turc ou marocain, a choisi d'y installer une baraque à frites (un fritkot, comme on dit à Bruxelles). Pour faire chic, il présentait sa jeune entreprise sous le label " Frituur Grand Place". Il pensait naturellement à la Grand Place de Bruxelles que même les japonais appellent comme cela. Des cafés, en Wallonie, s'appellent bien, dans le même registre Elysée, Le Grand café, ou le Big Ben, pour faire chic. Cela ne gêne personne. Mais, à Kortrijk, ville flamande, cela ne va pas comme cela. Grand Place, pas question, c'est du français.

L'entrepreneur a donc été contraint par de débiles édiles à modifier l'appellation de son entreprise. Cela donne maintenant : " Frituur Grote Markt ". Génial d'autant que la place ne s'appelle pas Grote Markt ! L'allusion chic a donc disparu.

Mais pourquoi "frituur" et pas " fritenwinkel " ou " fritenkot " (pour flamandiser le brusseleir). J'ai été consulté mon  dictionnaire Van Daele. Il semble bien que, sous je ne sais quelles influences, le verbe "friteren" a évolué vers "frituren", et ses dérivés, même aux Pays-Bas. Ne parle-t-on pas, en français, d'une friture de poissons, s'agissant de petits poissons, légèrement passés à la farine, et cuits dans de l'huile bien chaude (avec juste un peu de jus de citron ou une sauce tartare ou gribiche et une petite salade, un régal). Mais, n'entend-on pas nommer, en France, " friterie " l'équivalent de nos baraques à frites ? Alors qui a raison ? Friterie, pour le lieu; friture, pour le mode de cuisson. La subtilité et la précision du français s'illustrent ici. C'est bien pourquoi le mot " frituur " est, dans le cas d'espèce aussi incongru que les mots " Grote Markt ", si on veut être un peu rigoureux. Appelons donc le résultat final "un régionalisme".

Beaucoup se sont amusés de cette affaire et du ridicule échevin qui en est à l'origine. Le personnage a encore bien du travail en perspective. Pensez au pizzeria, aux restos grecs, aux snacks pitas, aux restos chinois. " La casa della mama " devra s'appeler " Het huis van de moeder ". Le " Metaxa " s'appellera " De griekse genever " et le " De Yuan " s'appellera " Het Jan's hof ". Cela promet d'être drôle.

Cela dit ... Tiens donc, pourquoi les flamands, tellement recroquevillés sur leur identité, n'appellent-ils pas le premier ministre " de Eerste minister ", mais plutôt " de Premier " ? Et pourquoi le Parlement flamand s'appelle-t-il " Het vlaamse Parlement " ? Et pourquoi un parlementaire flamand,  s'appelle-t-il un " parlementair " plutôt qu'un " vertegenvoordiger ".

Du coup, - l'initiative vient de " Slechte vlamingen ", un groupe de flamands un peu rebelles, dont je connais un membre anversois - une invitation a été adressée à certains hommes politiques flamands afin qu'ils changent de patronyme. Ainsi, il faut contraindre Geert Bourgeois à s'appeler Geert Burger (une nouvelle variété pour chez Mac Do) ; Jan Jambon doit impérativement demander à s'appeler Jan Ham. Je vous laisse imaginer les alternatives pour les parlementaires flamands, actuels ou passés, suivants : Ingrid Coppé, Jos Dupré, Cyriel Marchand, Pierre Chevalier, Léona Detiège. Et que faire d'un parlementaire flamand qui s'appellerait Flamant (je crois que cela est déjà arrivé) ?








Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.